La CEC du MALI à Keur Moussa au Sénégal (01-06 MAI 2010)

Publié le par CEC MALI

 01-06 MAI 2010

  Réunis à Keur Moussa au Sénégal en session sous régionale de formation, du

   1er au 6 mai 2010, les délégués de la Jeunesse Etudiante Catholique  (JEC) des

  pays de l’Afrique de l’Ouest Francophone (Benin, Burkina Faso , Cote

  d’Ivoire, Guinée Conakry, Mali, Niger, Sénégal , Togo ), sous l’égide de

 leur Coordination Panafricaine, ont réfléchi sur le thème: «  Face à la réalité du VIH et du Sida, dans la foi, les étudiants répondent par l’action ».

  • Considérant la situation épidémiologique préoccupante du VIH et du Sida  dans le monde, en Afrique et dans nos pays respectifs;
  • Au su de la stigmatisation et de la discrimination élevées contre les groupes vulnérables ;
  • Vu l’engagement des autorités religieuses face à la pandémie du VIH et du Sida ;
    • Ayant pris conscience de l’insuffisance du plaidoyer et du lobbying en matière de réponse à  la pandémie du VIH et du Sida ;
    • Considérant la nécessité d’une franche collaboration entre les organisations de la société civile et les institutions étatiques  dans la réponse  à cette pandémie ;
    • Considérant  la volonté des leaders politiques, religieux et de la société civile à œuvrer pour la réduction du taux de prévalence dans nos pays ;
    • Considérant les efforts qui restent à faire au niveau de la réponse  à cette pandémie;
    • Considérant la nécessité de l’implication de la jeunesse dans la réponse  à cette pandémie ;
    • Au vu du travail intense conduit au cours de la session par des experts en matière de riposte contre le VIH;

Nous, militants de la Jeunesse Etudiante Catholique  (JEC) des pays de l’Afrique de l’Ouest Francophone, préoccupés par la gravité de cette pandémie, lançons un appel pressant:

  •   aux leaders politiques,

 à promouvoir l’Information, l’Education et la Communication (IEC) par l’introduction de modules sur le VIH et le Sida dans les programmes de formation scolaire et universitaire;

à élaborer une politique générale, orientée vers la promotion des valeurs humaines au niveau des jeunes.

  •   aux leaders religieux,

à renforcer dans leur pastorale sociale la sensibilisation pour le changement de comportement.

 

  •  à la société civile,

 à mener davantage de plaidoyer en rapport avec les attentes et les besoins des populations en matière de prise en charge globale des questions liées au VIH et au Sida.

Pour notre part, nous nous engageons à :

  • Faire la promotion des valeurs humaines au sein de la jeunesse en milieu scolaire et universitaire ;
  • Nous former pour être des pairs éducateurs dans nos milieux de vie : collèges, lycées et universités, dans la réponse à la pandémie du VIH et du Sida;
  • Agir dans la foi et avec responsabilité pour réduire le taux de prévalence dans la sous région en général et dans nos pays en particulier.
  • Confiants, que ce fléau ne sera vaincu que par notre engagement commun, nous prions Dieu, le Tout Puissant, de nous assister dans l’accomplissement de nos missions respectives.

                                               Fait à Keur Moussa, le 05 Mai 2010.

 

 

Ont signé les délégués des pays présents

 

 

Publié dans RAPPORTS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article